• Subvention européenne par le partenariat public privé « Bio-based Industries Joint Undertaking » à hauteur de 20 millions d’euros
• Construction de la première bioraffinerie concrétisée par sa filiale AFYREN NEOXY
• Création de 50 emplois directs dans le Nord-Est de la France et jusqu’à 200 emplois indirects

AFYREN, entreprise française de biotechnologie qui a conçu une innovation de rupture dans la chimie verte pour contribuer à préserver la planète, a réussi à rassembler 12 acteurs clés de la bioéconomie autour d’un projet européen innovant visant à développer la première bioraffinerie du genre en France. AFTER-BIOCHEM (Anaerobic Fermentation & EsteRification of BIOmass for producing fine CHEMicals) s’attachera à la création de nouvelles chaînes de valeur durables à partir de matières premières renouvelables et non alimentaires, conduisant à la mise sur le marché d’un éventail de nouveaux produits à haute valeur ajoutée. Le projet est soutenu par la Commission européenne et le Partenariat Public Privé « European Joint Undertaking Bio Based Industry » (BBI-JU) qui subventionnera ce projet à hauteur de 20 millions d’euros.

« Nous sommes très fiers, en tant que start-up française, de porter ce consortium européen et d’avoir pu fédérer autour de notre projet autant de partenaires de renom, représentant au total plus de 30 milliards d’euros de ventes mondiales » déclare Nicolas SORDET, président d’AFYREN. Ensemble, nous allons contribuer au développement d’une filière durable et européenne, autour d’une bioéconomie bas carbone et circulaire. AFTER-BIOCHEM va nous permettre de valider un modèle de bioraffinerie innovant, durable et réplicable pour contribuer au renouveau de l’industrie. Nous remercions vivement tous nos partenaires et le BBI pour leur confiance. »

Contexte et objectifs

Le projet AFTER-BIOCHEM est une occasion unique de mieux exploiter certains co-produits comme nouveaux flux bio-sourcés. La technologie, qui repose sur 10 ans de travaux de R&D chez AFYREN, transforme les co-produits agricoles en molécules à haute valeur ajoutée. Elle repose sur un processus de fermentation de pointe couplé à des étapes de séparation et de transformation. Il s’agit d’un procédé sans OGM, « zéro- déchet » et respectueux de l’environnement.

Durant les 4 années à venir, le projet s’attachera à la création de nouvelles chaînes de valeur durables à partir de matières premières renouvelables et non alimentaires, conduisant à la mise sur le marché d’un éventail de nouveaux produits à haute valeur ajoutée. Les applications concerneront divers marchés tels que les parfums et les arômes, la beauté et l’hygiène, la nutrition humaine et l’alimentation animale, les produits pharmaceutiques ainsi que la chimie de spécialité. Comme on le voit notamment dans le secteur des arômes et parfums, la construction de filières durables et locales, avec une très bonne traçabilité, est effectivement un enjeu majeur.

Par ailleurs, AFTER-BIOCHEM permettra non seulement une nouvelle valorisation des coproduits d’une filière de la betterave sucrière (agriculteurs et industrie) récemment confrontée à de grands défis économiques mais plus largement le développement d’une filière bioéconomie forte en Europe.
Enfin, le projet permettra également de mettre en œuvre une stratégie « zéro déchet » grâce à un process de production optimisé et à l’utilisation des co-produits sous forme d’engrais.

Mise en œuvre

Le projet prévoit la construction d’une bioraffinerie unique en son genre au sein de la plateforme chimique située en région GrandEst (Carling-Saint-Avold,France). AFYREN NEOXY, filiale co-investie par AFYREN et le fonds SPI de Bpifrance, se chargera de la coordination d’AFTER-BIOCHEM et de la gestion opérationnelle de l’usine.

Jean SAINT-DONAT, président d’AFYREN NEOXY, qui supervise l’ensemble des opérations, a souligné :  » Le projet AFTER-BIOCHEM nous permet d’avancer plus vite dans la mise en œuvre de l’usine d’AFYREN NEOXY, premier pas industriel qui nous permettra d’en développer d’autres pour le marché des produits biosourcés. Les expertises combinées de tous nos partenaires vont nous permettre d’accélérer la validation industrielle, de diversifier nos matières premières et d’enrichir la gamme des produits fabriqués pour offrir de nouvelles solutions performantes, durables et compétitives. ».

Impacts

En assurant une valorisation optimale de l’ensemble de ses co-produits, l’approche d’AFTERBIOCHEM permettra d’accroître la durabilité économique et environnementale de la betterave sucrière, une culture européenne clé.
L’installation de l’usine au sein de la plate-forme chimique située à Carling Saint-Avold (Région GrandEst, France) va créer 50 emplois directs et jusqu’à 200 emplois indirects dans les
secteurs de l’industrie et de la construction/ingénierie. En outre, le consortium étudiera la reproductibilité du projet afin d’étendre ses résultats à d’autres co-produits agricoles.
Enfin, l’approche intégrée d’AFTER-BIOCHEM prévoit une réduction significative des émissions de CO2, en comparaison des méthodes de production traditionnelle d’acides carboxyliques d’origine fossile.

AFTER-BIOCHEM et ses partenaires contribueront ainsi fortement à la structuration d’une chaîne de valeur industrielle vertueuse, ancrant durablement la bioéconomie en Europe.

Philippe MENGAL, directeur exécutif du BBI-JU, a déclaré « Nous sommes enchantés d’ajouter AFTER-BIOCHEM au portefeuille de projets « flagship » de BBI-JU. Le projet permettra entre autres de créer une grande diversité de produits d’origine biologique, qui sont de parfaites alternatives aux offres pétrochimiques disponibles actuellement. AFTERBIOCHEM permettra également de créer à terme plusieurs centaines d’emplois directs et indirects en Europe, tout en soutenant le plan d’action de l’UE pour l’économie circulaire. En outre, l’utilisation d’un co-produit de l’industrie du sucre contribue aussi au début d’une nouvelle ère où la circularité est le principe directeur des opérations industrielles.
Aujourd’hui est un grand jour pour nous tous. Tous mes voeux de succès aux partenaires d’AFTER-BIOCHEM qui se lancent dans un projet aussi ambitieux que prometteur, non seulement pour la France mais aussi pour le reste de notre continent ».

Partenaires

AFTER-BIOCHEM intervient à différents stades de la chaîne de valeur en regroupant des équipes de 3 PMEs, 8 grandes entreprises et 1 pôle d’innovation provenant de 5 pays européens.

Parmi eux se trouvent :
• AFYREN NEOXY – Coordinateur (https://afyren.com/)
• CELANESE EUROPE BV (https://www.celanese.com/)
• FIRMENICH SA (https://www.firmenich.com/)
• IAR, le Pôle de Bioéconomie français (https://www.iar-pole.com/)
• KEMIN EUROPE NV (https://www.kemin.com/na/fr-ca/home)
• OMYA INTERNATIONAL AG (https://www.omya.com/),
• PNO CONSULTANTS (https://www.pnoconsultants.com/fr/)
• SPHERA (https://sphera.com/)
• SÜDZUCKER AG (https://www.suedzucker.de/en)
• SUEZ (https://www.suez.com/fr/notre-groupe)
• TECHNIP FMC (https://www.technipfmc.com/)…

A propos d’AFYREN

Pour répondre au besoin croissant des industriels de réduire l’utilisation des dérivés pétroliers dans leur chaîne de production, AFYREN produit des biomolécules issues de la revalorisation de biomasse non alimentaire, largement utilisées dans les secteurs de la cosmétique, des arômes et parfums, de la nutrition humaine et animale et de la chimie fine. Cette production de carbone renouvelable qui s’inscrit résolument dans une économie circulaire est réalisée grâce à des technologies fermentaires brevetées au niveau mondial, fruit de 10 années de recherche.
Fondée en 2012 et dirigée par Nicolas Sordet et Jérémy Pessiot, AFYREN réunit 20 collaborateurs sur ses sites de Lyon, Clermont-Ferrand. AFYREN est lauréate du Concours Mondial d’Innovation 2030 dans la catégorie « Protéines végétales et chimie du végétal » et a été nommée ambassadrice de la French Tech – Chimie verte à la COP21.
AFYREN est notamment accompagnée dans son développement par les Régions Auvergne Rhône-Alpes et du Grand Est, de Bpifrance, et de la Banque Européenne d’Investissement. AFYREN a été sélectionnée dans FT120 en janvier 2020.
En 2018, AFYREN s’est engagée dans la réalisation de son projet industriel avec la création d’une Joint Venture avec le fonds Spi de Bpifrance : AFYREN NEOXY. AFYREN NEOXY est dédiée à la première production industrielle d’acides organiques naturels AFYREN dans la future usine de Carling Saint-Avold.
afyren.com
Contact presse :
06 60 41 81 52 – estelle@altercom-conseil.fr

A propos de BBI-JU

AFTER-BIOCHEM est financé à hauteur de 20 millions d’euros par le Bio-Based Industries Joint Undertaking (BBI-JU) sous la convention de subvention n° 887432. BBI-JU est un partenariat publicprivé entre l’Union européenne (programme H2020) et le Bio-based Industries Consortium (BIC), une organisation qui relie les grandes et petites / moyennes entreprises, les institutions de recherche, les universités et les organismes publics et privés au niveau européen impliqués dans le développement de la bioéconomie circulaire.
bbi-europe.eu
H2020