SOFIMAC REGIONS a mis en place une politique relative à l’appréhension des risques en matière de durabilité et d’ESG, en application du règlement dit SFDR (Règlement (UE) 2019/2088 du Parlement Européen et du Conseil du 27 novembre 2019 sur la publication d’informations en matière de durabilité dans le secteur des services financiers), en particulier afin de répondre aux exigences des articles 3 & 4 de ce règlement et de l’article L.533-21-1 du code monétaire et financier.

Cette politique repose sur le principe de double matérialité :

  • Risques en matière de durabilité: Impact des évènements extérieurs sur le rendement du produit.
  • Incidences négatives en matière de durabilité: Impact des investissements réalisés sur les facteurs de durabilité externes.

 

En effet, les facteurs environnementaux, sociaux et de gouvernance (« ESG ») et de durabilité peuvent avoir des effets considérables sur la valeur des entreprises et de leurs titres sélectionnés.

Nous pensons que tous ces facteurs méritent d’être pris en consideration, au même titre que les indicateurs financiers traditionnels, pour obtenir une vision plus complète de la valeur, du risque et de la performance potentielle des investissements.

Aujourd’hui, les véhicules d’investissement gérés ou conseillés par SOFIMAC REGIONS entament une démarche progressive de systématisation de la prise en compte de ces facteurs environnementaux, sociaux, de gouvernance et de durabilité, dans la sélection des investissements. A ce stade, la société de gestion détermine la démarche à suivre pour chacun de ces véhicules, leur politique d’investissement différant d’un produit à l’autre. La procédure vise à cartographier les véhicules les plus sensibles à l’exposition à ces risques afin de privilégier une approche proportionnée, en particulier en ce qui concerne les fonds les plus récents.

Cette démarche s’inscrit également dans le processus d’implémentation de la charte ESG au niveau du groupe et de la signature des PRI.

En particulier, nous analysons les expositions aux risques ESG et de durabilité et programmons une revue régulière de cette analyse avec les équipes en charge de l’ESG et les dirigeants de la société de gestion.

Enfin, en ce qui concerne la politique de rémunération des équipes de la société de gestion, à ce stade, la politique de rémunération de SOFIMAC REGIONS n’intègre pas les risques en matière de durabilité. En revanche, une réflexion est en cours sur la nature des critères à prendre en compte pour intégrer ces risques. Les critères de durabilité définis seront intégrés à la politique de rémunération des collaborateurs en vue de la prochaine campagne de fixation des objectifs annuels.